EMBELLIR PARIS

Paris (6)

  • PARIS (6)
  • TANGRAM SUR RASPAIL
  • LIVRAISON : 2019
  • MAÎTRISE D'OUVRAGEVille de Paris
  • PARTENARIATSto et Proarti
  • PHOTOGRAPHE© Manuel Panaget

Le projet tient développe une perspective paysagère selon un principe de reflet et de miroitement, venant suggérer au piéton une réinterprétation de l’environnement.

Nous avons souhaité que l’ensemble du mur devienne une surface sensible venant refléter et subimer le paysage alentour.

C’est en travaillant avec une série de photos du boulevard Raspail que nous avons pu dégager un principe évident: chaque paysage peut être traduit par une gamme colorée spécifique.

La transformation du paysage en différentes gammes d’éléments géométriques colorés va permettre d’intégrer entièrement cette surface unique à son environnement.

Au cour de ce processus graphique de «schématisation», nous avons, en trois étapes:

– Décomposé les différents éléments paysagers présents.

– Les immeubles Haussmanniens du boulevard cohabitent avec une végétation centrale importante et de larges vues sur le ciel.

– Cet agencement urbain nous a permis de faire ressortir certaines teintes et associations colorimétriques.

L’assemblage de ces différentes photographies, à présent abstraites, nous a permis de réaliser une fresque paysagère.

Ainsi, un motif coloré abstrait va s’associer à la surface plane du mur, via une trame géométrique définie, donnant à voir depuis le boulevard Raspail, une réinterprétation paysagère de l’environnement.

Nous intervenons sur l’ensemble du mur Boulevard Raspail ainsi que le mur pignon à l’angle de la rue Notre Dame des Champs. La partie du mur recouverte de vigne vierge, en bonne santé, est conservée.

L’allée plantée sur le terre-plein central du boulevard Raspail ainsi que la façade végétalisée sont des éléments essentiels à l’insertion paysagère voulue pour ce mur. Le projet fait écho de ce paysage remarquable.

La volonté d’utiliser des panneaux de verre émaillés permet d’introduire à cette démarche picturale, une dimension matérielle à travers l’univers de la céramique.

Le choix d’utiliser ce matériau nous a rappelé la culture de l’Azulejos au Portugal, où des carreaux de faïencesornés de motifs géométriques viennent composer certaines façades.