HÔTEL COUR DES NOUES

Paris (20)

  • PARIS (20)
  • RÉHABITATION D'UN HÔTEL
  • 146 CHAMBRES / BAR / RESTAURANT / FITNESS / SPA / LOGEMENT
  • CERTIFICATION EFFINERGIE 2017 - EFFINERGIE RENOVATION - E+C- : E2C1
  • CONCOURS : 2019
  • MAÎTRE D'OUVRAGECOFFIM
  • SURFACES4895 M² SDP
  • PERSPECTIVES© Artefactory

Faire grandir Paris

Inventer l’Hôtel de la Cour des Noues, ce n’est pas repartir à zéro. C’est intensifier et stimuler ce qui est déjà là, le potentiel d’urbanité et le potentiel architectural de ce haut lieu faubourien. Ce n’est pas chercher à lisser sa différence (par rapport aux quartiers qui l’entourent), mais au contraire s’appuyer sur cette différence pour développer un projet inédit, innovant dans ses programmes, dans ses méthodes et dans ses résultats.

Mais, pour être durablement attractif en tant que lieu d’accueil, d’habitation et de travail, l’Hôtel de la Cour des Noues doit répondre à un désir croissant d’urbanité, de fabriquer du Paris en proposant une offre flexible tournée vers les besoins futurs des usagers : un quartier plus habité, plus vivant, plus urbain, dans le sens d’une plus grande diversité de fonctions et d’usages et d’une amplitude de temps élargie (soir, weekend…).

En complément du logement hotelier, les usages les plus multiples doivent y trouver une place plus importante et plus visible et, surtout, s’y exprimer sous des formes plus contemporaines, plus «hybride», au sens de moins cloisonnées les uns par rapport aux autres, voire mélangés les uns avec les autres.

Ces enjeux impliquent très directement la question de la capacité d’innovation que le projet saura faire émerger, cadrer et porter dans le temps.

Cet enjeu de faire l’Hôtel de la Cour des Noues un lieu d’hypercentre au cœur du XX° arrondissement, un «Hub Métropolitain Contemporain» à partir duquel il pourra affirmer son positionnement au sein du Grand Paris en même implique une attitude d’innovation sur tous les plans :
– Un RdC ouvert et paysagé, redonné au service des résidents et pour l’animation urbaine du quartier.
– Les paysages successifs accompagnent le regard vers la lumière.
– Les contenus et la programmation «thématisés» tout au long de l’année
– La matérialité, les formes et les objets architecturaux : éco-responsables dans une stratégie de développement durable associant préfabrication, recyclage, et flexibilité
– Assurer la discontinuité historique favorisant la qualité des ambiances urbaines et des paysages aussi bien que le confort à l’intérieur des bâtiments.

  • EXISTANT
  • PROJETÉE
  • DÉMOLITION
  • ANIMATION
  • ESPACE VERT