LE COUVENT DES MINIMES

Paris

  • IDENTITÉ DES FUTURES BOUTIQUES
  • COMMERCE
  • CONSULTATION : 2017
  • MAÎTRE D’OUVRAGEFilorga
  • SURFACE30 M²

Il s’agit de l’identification d’un voyage précieux.
Une flânerie partagée.
Dans la cohérence d’un ordre apparent.
Dynamique.
Multiple.
Du monde clos à l’univers infini.
Chatoyant.
Diversifié.
Tout se plie, se déplie, se replie.
Un rien mystérieux.
Il s’agit d’un désir de curiosité familier.
D’une découverte de la substance cuivre.
De la relation de la lumière à la matière.
De la simplicité d’une structure bois qui puisse caractériser le raffinement.
L’élégance.
Spectacle d’une pensée scénographiée, la nouvelle Maison des Minimes parle.
Éloge de l’art de vivre.
D’art.
D’architecture.
La géométrie est stricte, essentielle.
Des signes qui vous guident.
Développent en vous la douce confrontation des idées entre évidence et doute.
Dans ce monde, il n’y a plus de haut, ni de bas.
De surfaces glissant les unes sur les autres.
L’univers qui se déploie ainsi est l’univers des rêves, aux multiples identités, où rien n’est jamais le même.
Une réalité imaginée.
Être au-delà des promesses.
Les sentiments remontent, les choses nous touchent.
Mélancolie, l’espace s’abandonne, garantie la vie écoulée.
Perception ouverte.
Discernement, compréhension et vérité.
Poésie inattendue, le plaisir du vraisemblable entre classe artistique et émotion relative.
A la recherche du temps perdu.
La poésie est à son comble dans sa familiarité associée.
Dans un présent éternel.