PARC ZOOLOGIQUE

Helsinki, Finlande

  • HELSINKI, FINLANDE
  • RÉAMÉNAGEMENT DU ZOO KORKEASAARI
  • PAYSAGE / SERRES / SALLES D’EXPOSITION / AUDITORIUMS / BOUTIQUES / RESTAURANTS
  • CONCOURS LAURÉAT SANS SUITE : 2007
  • MAÎTRE D’OUVRAGEVille d'Helsinki (Finlande)
  • PAYSAGISTESTN+ Paysagistes
  • ZOOLOGUEJean Marc Lernould
  • SURFACE26,2 HA
  • PERSPECTIVES© Artefactorylab

Ce nouveau zoo va développer le culte de l’instant, la révélation du fugace, la conscience du temps qui passe, l’émotion des saisons et finalement la nature comme contrepoint positif à l’urbanisation de la ville d’Helsinki. Cette architecture / paysage va évoquer une terre d’apparence riche et multiple où sont dissimulés une multitude de découvertes animalières, scientifiques et pédagogiques. Notre savoir le plus actualisé, nos techniques les plus pointues s’expriment pour le plaisir et la curiosité des visiteurs petits ou grands.

Comment rendre compte de cette rencontre de deux mondes esthétiques nés de cet improbable télescopage entre modernité et éternité ?

L’île zoologique de Korkeasaari s’isole à nouveau, se densifie pour redevenir sauvage et mystérieuse : un parc / jardins comme lieu du privilège populaire, la noblesse de la future ville. L’architecture disparaît au profit d’une géographie maîtrisée comme une résurgence d’un paysage voisin. L’entrée regroupant l’ensemble des usages essentiels au fonctionnement du zoo devient un relief identitaire entre forme et informe troué de cavités. A la manière d’un scalp il génère un dessous et un dessus qui dialoguent et s’interpénètrent, et développe des espaces de lumière, d’incertitudes, de reflets et de profondeurs offrant les premières émotions d’une visite qui saura jouer avec le temps et les saisons à travers quatre biomes : Steppe d’Asie Centrale, Pôle Arctique, Forêt Tempérée Eurasienne, Montagne d’Asie Centrale.

Il sera du ressort du zoo de mettre en rapport l’homme, l’animal et la plante, par les couleurs, par les senteurs, par l’immersion de notre corps dans le corps de la nature. Nous aimerions que le zoo soit un lieu d’expériences, sensuelles et pédagogiques d’abord, physiologiques ensuite: un lieu où l’on découvre la nature en même temps que notre nature, la scène d’une interaction entre l’homme et l’animal.